Renault Eolab, ou le future de la Clio [vidéo]

renault eolab soeezauto.ma
renault eolab soeezauto.ma

La Renault Eolab est une vitrine des technologies vers la voiture d’ultra basse consommation dans un futur proche et à des prix accessibles.


renault eolab voiture neuve au maroc renault eolab voiture neuve au maroc renault eolab voiture neuve au maroc renault eolab voiture neuve au maroc renault eolab interieur voiture neuve au maroc renault eolab interieur voiture neuve au maroc renault eolab interieur voiture neuve au maroc renault eolab interieur voiture neuve au maroc

Comme c’était le cas de Citroën avec le C4 Cactus Airflow, Renault a présenté pendant le Mondial de l’Auto à Paris un prototype de sa version de la voiture du futur, qui dans son cas ne consomme que 1 l/100 km.

On ne parle pas d’un futur lointain. Le chalenge posé par l’État français à Renault et PSA, était d’avoir une voiture de consommation inférieure à 2 l/100 km dans l’horizon 2020.

Pour y arriver, il faut faire face obligatoirement à trois défis principaux;

– l’allègement drastique
– chute de la résistance aérodynamique
– propulsion à basse émission et consommation

Pour adresser la question du poids, rien n’était intouchable.

La caisse est faite d’une combinaison des matériaux, toujours les moins lourds possible dans les limites des demandes de résistance, possibilité d’assemblage et entretien (voir ci-dessous).

Cette approche à possibilité la réalisation d’un toit qui ne pèse que 4.5 kg, par exemple.

renault eolab poids

En plus des cibles évidentes comme les sièges, les ébénisteries, ou le remplacement systématique de l’acier par l’aluminium, la quête de réduction de poids a visé même le système de freins.

Au contraire des systèmes existants qui exigent le contact constant des plaquettes aux disques de freins avec une petite pénalisation de consommation, sur l’Eolab les plaquettes ne touchent les disques que lorsque le conducteur appuie sur la pédale. Donc, la consommation se réduit, même si légèrement et, en plus, les plaquettes gagnent durée de vie. Tout est fait de façon que la réactivité de freinage se conserve voire s’améliore par rapport au système traditionnel.

Avec ce niveau d’exigence et profondeur des recherches, Renault annonce une réduction de 400 kg pour la Eolab. Les chiffres concernant les poids sont un peu contradictoires. Renault mentionne un poids de 955 kg pour l’Eolab et ladite réduction de 400 kg, mais cela ne rime pas avec le poids à vide du Renault Clio essence vendu au Maroc, de 980 kg. C’est peut-être une faille de communication ou compréhension quelque part.

La résistance aérodynamique chute de 30% par rapport à la Clio!

La performance aérodynamique a été améliore de 30% par rapport au Renault Clio. Selon Renault, cela représente une baisse de la consommation de 1.2 l/100 km a une vitesse de 130 km/h.

Pour arriver à une telle amélioration, la Eolab incorpore quelques technologies innovatrices, et aussi quelques anciennes, en particulier sur des éléments actifs. Par exemple, l’assiette est variable jusqu’à 5 cm grâce à une suspension pilotée. Lorsque la voiture est garée la suspension est en position haute pour faciliter l’accès. Avec le mouvement la suspension s’abaisse progressivement selon la vitesse, pour faciliter la pénétration aérodynamique, jusqu’à 5 cm.

Le même principe s’applique au bouclier avant, doté d’un spoiler actif qui s’abaisse de 10 cm au-delà de 70 km/h, pour limiter le passage d’air sous la voiture. Pour limiter la trainée, les enjoliveurs des roues deviennent actifs eux aussi et s’ouvrent seulement lorsque le système de frein a besoin de refroidissement.

Bien sur, le pavillon de la Renault Eolab est plus bas et les pneus sont plus étroits. Les rétroviseurs, qui pénalisent l’aérodynamique, sont remplacés par des caméras.

La Eolab est propulsée par une chaine de traction hybride rechargeable. Un moteur essence 1 litre, 3 cylindres et 75 ch, originaire de la Twingo, est combiné avec un moteur électrique capable de fournir un couple de 200 Nm. L’autonomie électrique est de 60 km.

L’innovation dans le cas concerne la transmission sans embrayage, basée sur une boîte de vitesses a trois rapports. L’avantage de cette transmission, selon Renault, est son cout réduit par rapport a d’autres technologies hybrides disponibles.

Avec ça, l’offre du système hybride deviendra possible même sur des voitures d’entrée de gamme, ce qui n’est pas viable aujourd’hui vu le cout élevé du système.

On se demande comment ça marche pour conduire la Eolab. La bonne nouvelle est que la Eolab est une voiture assez performante et agréable à conduire, selon le site Top Gear.

En plus, elle est belle.

Dernier mis à jour par le .