Mercedes-Benz G-code concept – la sensualité en vogue [vidéo ]

mercedes-benz vision code-g soeezauto.ma
mercedes-benz vision code-g soeezauto.ma

Le Mercedes-Benz G-code confirme la direction stylistique sensuelle et racée que Mercedes imprimera à ses nouveaux SUVs.

mercedes-benz vision g-code voiture neuve maroc mercedes-benz vision g-code voiture neuve maroc mercedes-benz vision g-code voiture neuve maroc mercedes-benz vision g-code voiture neuve maroc mercedes-benz vision g-code interieur voiture neuve maroc mercedes-benz vision g-code interieur voiture neuve maroc

Ce concept de son futur crossover urbain, culmine un voyage stylistique qui a commencé avec la Mercedes CLS en 1994. Les aimants de l’automobile ont grandement apprécié ce voyage, gâtés par les lignes sensuelles et dynamiques. Les rivaux de Mercedes, ont suivi en chemin plus conservatif. BMW en particulier, épinglée par la polémique autour des voitures dessinées par Chris Bangle, a réagi en cherchant l’assurance du traditionnel, avec des résultats mitigés, parfois même ennuyeux.

La direction était déjà donnée par le concept du futur concurrent du BMW X6, le Mercedes-Benz coupé SUV concept, dévoilé au Salon de Pékin en 2013. Maintenant Mercedes attaque l’autre but de l’offre crossover. Les images sont trompeuses: le G-code mesure que 4.10 de longueur, soit la taille du Nissan Juke ou Renault Captur, mais avec beaucoup plus du piment. Un style qui porte des éléments que, pas par coïncidence, vous trouverez aussi dans le bolide à couper le souffle, la Mercedes-AMG GT.

La mention du Nissan Juke et Renault Captur n’est pas un accident. Le G-code et le modèle de série que suivra, utilisent une plateforme développée par Renault-Nissan. C’est le fruit d’un partenariat qui s’approfondisse et a donné déjà de fruits, comme la Renault Twingo/Smart Forfour et Fortwo et le pair Renault Kangoo/Mercedes Citan, en plus de l’utilisation de moteurs Renault dans plusieurs modèles compacts Mercedes. Histoire de partager les couts de développement.

Marquées par la silhouette de coupé, les volumes onduleux du G-code lui donnent une allure dynamique horizontale, renforcée par le profil bas de seulement 1.50 m en combinaison avec une largeur étendue à 1.90 m. Par comparaison, la largeur du Nissan Juke est de seulement 1.76 m.

Comme il s’agit d’un concept, le G-code fait le plein des caractéristiques typiques d’un show car, comme les portes arrière à ouverture antagoniste, les immenses roues de 21 pouces ou encore la calandre lumineuse qui varie la couleur selon la motorisation utilisée. Cette dernière, et d’autres fonctions amusantes comme le volant et écran escamotables ont leur inspiration créditée à la fameuse série Star Trek, selon Mercedes elle-même.

Bien sur qu’une grande partie de telles caractéristiques n’arriveront pas à la ligne de production, soit par manque de praticabilité, soit pour raison de cout, mais c’est bien de les avoir dans un show car pour montrer les possibilités et faire le chalenge aux idées reçues.

La propulsion choisie est hybride, mais pas la combinaison essence/électrique qui nous sommes déjà habitués. Les roues devant sont propulsées par un moteur à hydrogène. Un moteur électrique s’en charge de la propulsion de roues arrière. Un nouveau système de contrôle de traction gère les moteurs de la façon plus appropriée selon la sélection du conducteur ou les conditions de route. Le G-code peut être animé à traction, propulsion ou 4×4 et en plus, bien sur, de mode économique ou de façon sportive.

Des possibilités étonnantes. À suivre!

Dernier mis à jour par le .