Kia Niro – crossover hybride « normal » dévoilé

kia niro au maroc

En cherchant un style qui ne remet pas à un hybride, le Kia Niro devient un peu trop ordinaire.

kia niro au maroc

Après la routine des  » teasers  » le Kia Niro a été finalement dévoilé au Salon de Chicago.

L’essentiel de la partie technique du nouveau crossover hybride était déjà décrypté sur cet article. On récapitule:

– part du plant d’extension de la gamme de propulsion alternative de quatre à onze modèles dans l’horizon 2020.

– premier modèle basé sur la toute nouvelle plateforme conçue spécialement pour les voitures à propulsion alternative. Cette plateforme sera partagée avec l’Hyundai Ioniq.

– long de 4.35 m, il se positionne entre le Kia Soul et le Kia Sportage. Plus important, il se met directement dans le domaine du Nissan Qashqai.

– tout nouveau moteur essence 1.6 litres de 103 chs en combinaison avec moteur électrique de 240 V et 43 chs. La performance combinée est de 146 ch et couple moteur de 264 Nm.

– Kia cible un chiffre d’émissions de 90 g/km, soit un niveau similaire à celui de Toyota Prius. Naturellement, avec toutes les tricheries et les conditions irréelles de certification d’émissions, les chiffres absolus ne signifient pas grand chose. Le niveau relatif, par contre, peut servir d’indication.

– une version hybride rechargeable est annoncée, sans plus de précision.

Kia Niro promet conso inédite pour un crossover hybride

Il ne faut pas minimiser l’importance des chiffres d’émissions et donc de consommation du Niro. S’il arrive à rivaliser avec le Toyota Prius, il sera le premier crossover hybride à réussir un tel niveau de consommation.

Vu leur taille et hauteur, normalement les crossovers hybrides ont de mal à atteindre un niveau de consommation suffisamment attirant.

Après les images  » teasers « , toujours très flatteuses, la réalité du style du Kia Niro est un peu décevante.

Les centres de design Kia en Californie et Corée du Sud avaient pour mission de créer une voiture hybride qui ne ressemblait pas à une voiture hybride.

Un contrepoint à la stratégie de Toyota qui cherche un style particulier, parfois bizarre, pour ses voitures à propulsion alternative. Il suffit de remarquer le dernier Prius ou bien la Toyota Mirai.

kia niro au maroc

Kia a surement pris la bonne direction concernant le style. Les voitures hybrides ne sont plus destinées aux marges du marché. Mais, en cherchant un style dans le courant dominant, le Kia Niro n’arrive pas à se démarquer.

La calandre  » nez de tigre  » assure son appartenance stylistique à la marque et, en particulier vu de l’arrière, il nous rappelle du Sportage. Une certaine élégance, mais sans plus.

L’autre point que Kia se vante concernant le Niro est sa maniabilité et sa tenue de route. Selon Kia, les sensations de conduite du Niro sont  » non hybrides « . Pour vérifier cela, il faut attendre les essais.

Le Niro s’équipe du dernier en matière d’assistance à la conduite. En plus de systèmes déjà familiers, comme détection d’angle mort, assistance de changement de voie et freinage autonome, il présente quelques innovations.

C’est le cas du système prédictif de contrôle d’énergie, qui lance main des informations du système de navigation et régulateur de vitesse pour anticiper les collines et vallées au long de la route avec le but de mieux gérer le flou d’énergie vers et depuis la batterie.

kia niro interieur au maroc

La dernière version du système multimédia de Kia, UVO3, incorpore Android Auto et Apple Car Play et est capable de stocker jusqu’à 8 GB de fichiers musique. La pièce centrale est un écran tactile de 7 pouces.

Le Kia Niro a bien les atouts pour rivaliser directement avec le Nissan Qashqai. Cela déprendra dans une grande mesure de son niveau de prix.

Encore un peu tôt pour la divulgation de la liste de prix. Le lancement aux États-Unis est prévu début 2017. Rien n’est annoncé concernant l’Europe.