Fiat domine le marché de minis en Europe cette année.

fiat 500 2016 au maroc

Vous n’auriez probablement pas deviné quel modèle Fiat qui s’impose au premier rang parmi les minis.

fiat panda 2016 au maroc
Fiat Panda

La résurgence du marché italien en 2016 est une aubaine pour Fiat, la marque maison. La croissance de 20% des ventes de voitures en Italie représente le double par rapport au marché européen dans son ensemble.

L’Italie est bien le domaine des mini-citadines où elles règnent avec pas moins de 25% de parts de marché. Cette caractéristique unique de son marché national donne à Fiat une position de force sur ce segment.

Pendant les dernières années, la Fiat 500 a occupé la première position du rang des mini-citadines. Populaire partout en Europe, la petite au style rétro est devenue une marque en soi-même.

nouvelle fiat 500 2016 au maroc
Fiat 500

Mais, lorsque l’Italie rebondit, un autre et surprenant leader prend sa place: l’insoupçonnée Fiat Panda.

Fiat Panda – l’ancienne combattante.

C’est bien elle, l’ancienne combattante, vieille de 36 ans et plus de 6.5 millions d’unités écoulées.

Selon Automotive News, les ventes de Panda en Europe ont bondi de 21% de janvier à avril 2016 par rapport au même période de l’année précédente. Avec plus de 74 000 unités, elle dépasse la Fiat 500 ( 68 000 unités).

Le leadership italien sur ce segment est impressionnant. La troisième mini-citadine la plus vendue est la Volkswagen Up, loin derrière avec seulement 35 000 unités, une chute de 8% par rapport au même période 2015.

Fiat est clairement la spécialiste sur ce créneau particulièrement difficile, où les bénéfices sont maigres et élusifs. D’un côté elle a réussi à faire de la 500 une franchise qui commande des prix plus importants.

De l’autre côté elle bénéficie d’un modèle très ancien à la base, la Panda, qui a demandé relativement peu d’investissements au long de sa vie utile.

Les mini-citadines n’enthousiasment pas les constructeurs.

Tandis que Fiat cartonne avec les mini-citadines, la réaction est plus mitigée chez les autres constructeurs.

Ford, par exemple, vient d’annoncer la fin de la Ka autant que mini-citadine. La nouvelle mouture de Ka, désormais longue de 3929 mm, appartient au rang des citadines et devient la voiture d’entrée de gamme de la marque.

ford ka+ 2017 au maroc
Ford Ka+

C’est très difficile de gérer des bénéfices avec les voitures mini. Ford a pris la décision d’investir l’argent ailleurs.

C’est le cas aussi de Nissan, qui a abandonné le segment en 2013. Sa partenaire, Renault, peine avec la nouvelle Twingo. Ses ventes en chute de 20% cette année, elle semble avoir de difficulté à cause de sa unique configuration à moteur arrière,

Le Maroc n’aime pas les minis.

Coincées entre les voitures bas coût, plus spacieuses, et les citadines, les mini-citadines sont une espèce menacée d’extinction au Maroc.

Les marques qui se retirent du segment se multiplient. Renault n’a pas introduit ici la nouvelle Twingo. La même chose pour Peugeot 108 ou Citroën C1. La Toyota Aygo est partie, elle aussi.

Les minis de Fiat n’enchantent pas les Marocains. D’abord la 500 est relativement chère et pas pratique et la Panda semble souffrir d’un marketing hésitant de la marque italienne.

La Panda n’est même pas parmi les modèles annoncés sur le site web de Fiat. Si bien que ledit site web est un des plus pauvres parmi les constructeurs présents au Maroc. Entre les modèles absents et les fiches techniques manquantes ou inexistantes, la qualité est atroce.

C’est le duo coréen qui prend le devant au Maroc, avec une offre convaincante: la Kia Picanto et la Hyundai i10.