BMW Série 5 2017 et le droit de se vanter.

bmw serie 5 2017 au maroc

Le prochain chapitre de la dispute technologique est à l’affiche. Est-ce que la nouvelle BMW Série 5 prendra le devant?

bmw serie 5 2017 au maroc

Regardez toutes les images BMW Série 5 2017

L’histoire d’abord. C’est bien la 7e génération de la routière allemande qui vient d’être annoncée. Depuis le lancement du modèle original en 1972, presque 8 millions d’exemplaires ont été vendus.

À croire BMW, la nouvelle BMW Série 5 arrivera aux concessions européennes exactement le février 11 2017. Une nouvelle mouture qui grandit discrètement dans toutes les dimensions.

Néanmoins, bâtit sur une nouvelle plateforme qu’utilise davantage de matériaux légers, la Série 5 se débarrasse de 100 kg en comparaison au modèle actuel, selon BMW.

Ainsi, la nouvelle BMW Série 5 se vante d’un centre de gravité abaissé et une rigidité de torsion accrue qui subliment sa légendaire expérience de conduite dynamique.

BMW Série 5 – style coincé dans le conservatisme.

Mais l’agrément de conduite n’est pas en question. Elle est tenue pour acquit. On attend cela de BMW.

On attend aussi le style en manque d’inspiration et, malheureusement BMW ne nous déçoit pas. Nous avons rêvé un peu en contemplant le Concept X2. C’était seulement une étincelle d’inspiration qui n’est pas encore propagée. Bien dommage.

Ok, c’est vrai que la Série 5 progresse. La nouvelle face identitaire, où les blocs optiques connectent avec la calandre, est adoptée. Les flancs gagnent en caractère avec les nouvelles lignes d’épaule.

Mais, le touche de sensualité que Mercedes a réussie à imprimer sur ses modèles est insaisissable pour BMW. Au moins pour le moment.

Technologie Série 5 ( désolé, seulement en anglais ).

bmw-serie-5-2017-droit-de-se-vanter

Dynamique de conduite, style, tout cela n’est pas l’essentiel. La nouvelle Série 5 à pour mission principale de contrer les affirmations de leadership technologique de la Mercedes Classe E.

D’abord et avant tout c’est une question de droit de se vanter.

À l’instar de Classe E, la Série 5 lance main des dernières technologies introduites sur le modèle top de gamme, dans le cas la nouvelle Série 7.

Ce qui compte sur la BMW Série 5 – technologie.

Aussi, en suivant l’exemple de la Classe E, la nouvelle BMW Série 5 va plus loin par rapport au modèle de classe supérieure.

C’est la course pour voir qui prend le devant sur les fonctionnalités de voiture autonome et est perçue comme leader. Après quelques avertissements des autorités, les constructeurs mesurent leurs mots, mais personne ne doute du but final.

Technologie Série 5 ( désolé, seulement en anglais ).

bmw-serie-5-2017-droit-de-se-vanter

La proposition phare de la Série 5 est l’assistant de conduite et contrôle de voie. Depuis l’arrêt et jusqu’aux 210 km/h la voiture aide le conducteur avec le maintien de la distance par rapport aux autres voitures, accélération, freinage et maintien dans la voie.

Un système actif de prévention de collision latérale observe les marquages de voie et l’espace autour de la voiture. En appliquant des corrections dans la direction il évite les collisions potentielles.

D’autres fonctionnalités renforcent l’arsenal techno de BMW Série 5 2017. L’assistant d’évasion, l’alerte de circulation en croisement, alerte de sens interdit, les phares adaptatifs et l’affichage tête-haute étendue sont à nommer.

Dans l’ensemble ces systèmes mettent la pression sur Mercedes, ce qui est tout à fait normal. Les géants allemands sont dans une course privée et à chaque fois essayeront de se vanter le plus.

Mais il y d’autres acteurs importants qui ne sont pas à négliger, comme Tesla, Volvo et Uber. La course est engagée.

En matière de connectivité et multimédia, il faut mettre en avant un système de commandes vocal épuré, les commandes gestuelles et un système multimédia personnalisable. Le confort pur et simple est rehaussé par les sièges qui proposent huit programmes de massage.

Moteurs BMW Série 5 – sans surprise.

Au lancement, deux moteurs de chacun, essence et diesel seront offerts.

En essence, il s’agit des moteurs qu’équiperont la Série 5 530i et 540 i, de respectivement de 252 chs et 340 chs en 4 et 6 cylindres. À signaler le gain d’économie de 11% sur le moteur 4 cylindres, désormais a 5.4 l/100 km.

Les clients marocains compteront avec les blocs diesel sur la 520d et 530d. Pas de changement important sur la puissance ( 190 chs et 265 chs), mais une meilleure économie sur le bloc 6 cylindres de la BMW Série 5 530d, désormais limitée à seulement 4.5 l/100 km.

Dans la suite du lancement, trois autres propulsions seront offertes. Une version plus efficace du moteur diesel de 190 chs ( 520d) atteindra 3.9 l/100 km.

Une propulsion hybride rechargeable s’ajoutera à la gamme offrant 252 chs et consommation de 1.9 l/100 km. L’autonomie électrique demeure faible et ne dépasse pas les 50 km.

Le sommet de la gamme sera pris par la BMW M550i xDrive et son moteur 8 cylindres, 4,4 litres, de 462 chs et un couple moteur monumental de 650 Nm. Accélération aux 100 km/h dans seulement 4.0 s chrono.